IDENTIFIEZ-VOUS Mot de passe oublié Problème de connexion ? Inscrivez-vous
Accueil Ajouter aux favoris
Edimark
moteur de recherche PanierMon panier : 0 article

>> Accueil >> Photothèque >> Pneumologie


Services > Phototheque FMC

 

PNEUMOLOGIE

OEuvres de patients.

L’art-thérapie dans la prise en charge du cancer bronchopulmonaire

 
Nomenclature des volumes et capacités pulmonaires. On remarque que la capacité inspiratoire (CI)
diminue si la capacité résiduelle fonctionnelle (CRF) augmente, et inversement.

La distension pulmonaire dans la bronchopneumopathie chronique obstructive : physiopathologie, conséquences sur la mécanique ventilatoire et stratégies thérapeutiques

 
Scanner thoracique chez une patiente présentant une mutation de TERT pré dominant dans les sommets <strong>(A)</strong>, et chez une patiente de 20 ans
présentant une mutation hétérozygote composite d’ABCA3 associant fibrose et emphysème <strong>(B)</strong>.

Fibrose pulmonaire génétique : quand y penser chez l’adulte ?

 
Aspect histologique de PINS (biopsie pulmonaire chirurgicale). <strong>A</strong> et <strong>B</strong> . Les lésions sont caractérisées par
leur homogénéité temporospatiale sans systématisation topographique, et la fibrose est ici modérée, sans distorsion
architecturale. Présence dans l’interstitium pulmonaire d’un infiltrat inflammatoire mononucléé à faible (coloration
HES, × 25) et fort grossissement (HES, × 50). <strong>C </strong>. En plus de l’aspect typique de PINS, on note quelques lésions de
pneumopathie organisée <em>(rectangles)</em> et une bronchiolite folliculaire avec un volumineux follicule lymphoïde à centre
clair comprimant la lumière bronchique <em>(flèche)</em>, chez une patiente ayant une connectivite indifférenciée (HES, × 50).

Pneumopathie interstitielle non spécifique : la reconnaître et la prendre en charge

 
Extrémité distale de l’échobronchoscope, ballonnet gonflé devant le transducteur
échographique, aiguille sortie.

L’échoendoscopie et le cancer bronchopulmonaire

 
Variation des hospitalisations et des décès mois par mois par secteur (cumul sur
3 années consécutives, de 2010 à 2012).

Hospitalisations pour BPCO : jusqu’à 20 % de mortalité intra-hospitalière

 





LIENS UTILES CULTURE GENERALES INDEX BOUTIQUE CALENDRIER DES CONGRÈS